La Révolution Digitale RH

Digitalisation, Gestion de contenu, CFN, RH

La Révolution Digitale RH

La « Révolution Digitale de la Fonction RH » implique des changements au sein de la Direction des Ressources Humaines au niveau de l’Organisation, de la Structure, de la Culture et de la Compétence Managériale.

La DRH devra accompagner cette transition du papier vers le digital en opérant sa propre transformation (nouvelles méthodes / nouveaux processus) : réorganisation de ses fonctions et révision de son positionnement. Pour ce faire, la DRH s’appuiera sur sa Direction Générale mais aussi sur les Services transverses tels que le Marketing, l’Informatique et la Finance.

Pour aboutir au succès de l’entreprise Collaborative & Digitale RH, il faudra intégrer les 3 piliers de la transformation digitale qui sont : l’accessibilité, l’engagement et le partage au service des clients et des collaborateurs, pour leur rendre les choses plus simples, plus engageantes et plus agréables.

Gardons à l’esprit que les nouveaux outils RH devront faciliter la vie des gestionnaires RH mais aussi et surtout celle des salariés pour emporter l’adhésion de tous et obtenir un enrôlement massif à la digitalisation.

La transformation digitale n’est pas seulement un changement de technologie, c’est avant tout un changement d’état d’esprit et de comportement.

Pour obtenir l’aval de la Direction Générale et de la Fonction Finance, un projet de Digital RH doit prouver un ROI (retour sur investissement).

En conséquence, les premières étapes seront :

  • d’identifier les gisements de performance financière RH,
  • de construire une stratégie de transformation numérique en lien avec les enjeux économiques et sociaux qui seront mesurés avec des indicateurs de performance qualitatifs, quantitatifs et financiers.

Les études montrent que 43 % des organismes passés à la dématérialisation ont rentabilisé le coût de l’investissement initial en 12 mois.

*Source : Formation Serda « Le ROI d'un projet de dématérialisation »

 

Le marché français du Digital RH est mûr et les opportunités sont nombreuses (Portail RH, GED RH, Numérisation du dossier salarié, Bulletin de paie électronique, Contrat de travail dématérialisé, Signature électronique, Coffre-fort Numérique, Formation digitale…). 

La marge de progression est forte : avec un taux de dématérialisation de seulement 15 % en 2015 sur le périmètre du bulletin de paie électronique, l’Hexagone est en retard face à l’Allemagne (95 %), la Grande Bretagne (73 %), l’Italie (57 %) ou encore la Belgique (54 %).

La tendance devrait s’inverser très prochainement car l’article 24 de la loi El Khomri permet de généraliser le bulletin de paie électronique. Contrairement à la situation actuelle où le salarié devait en faire lui-même la demande (sous réserve que son employeur lui propose le bulletin dématérialisé). Mais très peu s’y aventuraient, question d’habitude ou d’inquiétude. Le texte devrait donc changer la tendance car il précise que “Sauf opposition du salarié, l’employeur peut procéder à la remise du bulletin de paie sous forme électronique. »

Les indicateurs sont donc au vert et le choc de simplification des procédures administratives initié par l’Etat va permettre d’accentuer la Dématérialisation dans tous les domaines, en particulier pour le RH.

 

PARTAGER

ARTICLES SIMILAIRES

Suivez-nous !

Nous contacter